La Régalade Conservatoire : sans surprise

Nous voici cette fois au cœur des 9ème et 10eme qui n’en finissent pas de bouger culinairement parlant, dans un endroit un peu à l’écart.
Nous sommes cette fois-ci dans un hôtel.
C’est ici que la Régalade à installé l’année dernière sa plus récente adresse, après le 14eme arrondissement et la rue saint-honoré.

Le concept est toujours le même au fil des années et il a quelque chose de réconfortant dans la manière qu’on a de le choisir soit « pour ne pas se planter », soit pour maîtriser son budget.
Sauf que lorsque l’on commence à raisonner comme ça, cela signifie qu’on évite la prise de risque qui comporte à la clé son lot de déceptions comme de découvertes.photo 6

L’ambiance est intéressante, il y a un effort de décoration et l’endroit est un peu confortable.

Je dis « un peu » car c’est finalement ce qui résume bien toute la suite, à mi-chemin entre quelque chose de réussi et un lieu insipide.

Pour débuter, la fameuse terrine qu’on vous laisse à table permet de patienter gentiment. Terrine à la vraie texture « maison ».

Le plat principal était vraiment bon et de saison : une poularde au foie gras, bien sélectionnée et parfaitement cuite. Avec sa purée de panais, c’était un plat réconfortant, et pour moi le seul en accord avec le nom du restaurant.photo 8

Pour le reste rien de bien excitant au programme en ce qui me concerne.

En entrée des choses prometteuses mais un peu fades en saveur pour moi : un ceviche.

En revanche, les ravioles au foie gras semblaient satisfaire mon acolyte.photo 7

Pour finir un soufflé bien exécuté mais dont la saveur principale était surtout… l’œuf.

C’est donc un dîner sans surprise qui a été exécuté devant nous ce soir là, et surtout sans grande âme. On est souvent proche de quelque chose réussi, mais à part le plat, il manque à chaque fois quelque chose. Est-ce la fraîcheur des éléments utilisés pour rentrer dans ce menu au prix serré?
Pour moi le goût et la saveur n’étaient pas toujours au rendez-vous. Coté vin quelques références des plus « classiques ».

Sans que cela soit péjoratif, ça me fait penser à un tas d’adresses sur lesquelles on à des chances de tomber par hasard en province et qui ne déçoivent pas mais ne nous laissent pas non plus l’envie de revenir.photo 9

Que l’on s’entende bien : l’ensemble est correct mais ne vous laissera pas scotché.
Ce n’est peut être pas ce que vous viendrez chercher ici car la promesse de la maison est plutôt de vous régaler, mais qui peut réellement prétendre à réussir une mission si ambitieuse ?

Menu carte en 3 séquences à 37 euros.

La Régalade Conservatoire
11 rue du conservatoire
75009 Paris
+33 1 44 83 83 60
http://www.hoteldenell.com/index.php?cat=14&ID=14&nom=la-regalade-conservatoire
Publicités