Kokoro : la sérénité d’une adresse différente

Nous voici dans une rue très discrète du 5ème arrondissement.

L’endroit est tout petit et minimaliste mais les matériaux de bois et de cuir réussissent à le rendre chaleureux.
Avec sa cuisine ouverte sur la salle, le lieu a plusieurs vocations : à la fois restaurant et salon de thé. C’est un soir que je l’ai testé et c’est donc du dîner dont je vais vous en parler.photo 1 (4)

Ca démarre par une entrée de saison avec ces asperges blanches, sauce au poivron et framboise, ail des ourses et petit émiétté croustillant. Franc et direct, un plat dans la douceur qui n’y va pas par quatre chemins. Voila de quoi s’ouvrir l’appétit en se préservant le palais.

A coté une assiette de burrata et betteraves, pickle de radis, assez « nature » également. Pas très étonnant quand on sait que le chef Frédéric Charrier est passé chez Alain Passard.

photo 2 (4)

Arrive ensuite le maigre et petits pois. Une assiette dans la lignée de l’entrée : simple et franche. Pas de fioritures ici, ni de superflu. Juste les ingrédients qui s’expriment assez naturellement, et cela comme une certaine évidence.

photo 3 (3)

Mon morceau aurait mérité un peu moins de cuisson, mais cela ne semblait pas être le cas de tous les convives qui m’accompagnaient ce soir là.

Une assiette végétarienne qui a été réalisée sur mesure en prenant soin de prévenir le chef lors de la réservation donnait le meilleur de la saison également.

photo-2

Un bon Saumur pour accompagner ce repas avec L’insolite de chez Thierry Germain, domaine des roches neuves composé de chenin blanc.

Pour accompagner notre repas un pain fait maison et délicieux.

Enfin pour finir un dessert pas franchement commun que cette charlotte aux fraises et son coté un peu régressif. Accompagné de sa glace au foin, c’est un final sucré qui s’est avéré léger et agréable même si sa réalisation n’avait rien de spectaculaire en terme d’apparence.photo 4 (3)

Vous l’aurez compris ici tout se passe en douceur, on ne brusque pas les choses et c’est tant mieux. De la simplicité, de beaux ingrédients et des cuissons maîtrisées, voila de quoi contenter des amateurs d’authenticité. Nous ne sommes pas ici dans la recherche de la transcendance, mais bien dans la belle réalisation où la seule star est le produit.

Une adresse qui vous calmera de la turpitude des adresses parfois ravageuses du moment.
Un endroit idéal en somme, pour faire une pause, et pour se faire du bien!

Plusieurs séquences possibles le soir : en trois plats à 29 euros et en cinq plats à 48 euros.
Formule déjeuner à 24 euros.

Kokoro
36, rue des boulangers
75005 Paris
+331 44 07 13 29
http://restaurantkokoro.blogspot.fr/
 
N’oubliez pas de liker la page Facebook de Food In Paris et de vous inscrire à la newsletter (en haut à droite) !
Publicités