Pirouette : jolie figure effectivement

Encore un restaurant que je teste après coup, quand il se trouve moins sous la lumière des projecteurs qu’à son ouverture remarquée.

D’abord le lieu est accueillant, un style néo bistro scandinave, version chaleureuse ici.
Ce qui est agréable c’est que l’endroit est haut de plafond, aéré et qu’il contient même une mezzanine. Ce qui l’est moins en revanche ce sont les décibels résonnantes qui s’en dégagent… le problème récurent de ce genre de lieu à Paris.photo 1 L’accueil est prévenant et l’on sent d’entrée de jeu que ce restaurant est bien tenu. Cela fait plaisir de voir un lieu qui ne s’endort pas sur ses lauriers après les nombreuses éloges qu’il a suscité.

Passons à l’assiette, qui ne manque pas d’intérêt.
En entrée un mini risotto vert, chapelure de choux fleurs, parmesan, jeunes pousses et chorizo poêlé : c’est onctueux à souhait, gourmand et bien équilibré par le côté anisé du chorizo qui contre-balance le tout en délicatesse. On ne regrette qu’une seule chose : que l’assiette ne permette pas un ou deux coups de fourchette en plus !
La portion est un poil chiche mais c’est parfait pour s’ouvrir l’appétit en beauté.photo 2

Pour continuer j’ai choisi lieu jaune sur salsifis, beurre monté et œufs de poissons. Un plat d’une grande douceur qui passe tout seul.
Les salsifis ont une texture parfaite pour s’accorder avec la chair du poisson (à la cuisson irréprochable) et pour s’imprégner de cette sauce délicate. Simplicité certes, mais je m’ennuie moins qu’avec le cabillaud de chez Nevaphoto 3

Pas de dessert ce jour là mais la curiosité m’amènera sans doute à y retourner et tester un des menus du soir, peut-être celui servi en 6 séquences à 60 euros.photo 4

Le midi formule à 18 euros pour E/P ou P/D. Le soir c’est 40 ou 60 euros pour les formules. Attention à la carte c’est un peu plus que la pirouette, vous pourriez carrément être amené à faire le grand écart.

Pirouette
5 rue Mondétour
75001 Paris
01 40 26 47 81
Advertisements